Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
02/11/2021
Laurent Allard 
Transmission 

La transmission d’entreprise : la transmission d’entreprise familiale

Le dirigeant Laurent Allard prend la parole sur le thème de la transmission d’entreprise familiale.
La communication autour des questions de transmission d’entreprises est en soi un sujet paradoxal. C’est ce qui en fait ici tout l’intérêt… et toute la difficulté bien sûr.

Transmettre une entreprise suppose de communiquer tout en gardant une discrétion et une confidentialité.
Nous allons aborder à travers 6 articles issus de l’ouvrage Transmission Lab, communiquer la transmission – petits conseils pour grandes réussites, ces questions de communication que pose la transmission des entreprises.

Laurent Allard, associé gérant de Family and Co, structure de conseil et d’accompagnement dédié aux actionnaires et entreprises familiales, témoigne sur la transmission d’entreprise en famille.

D’expérience, qu’est-ce qui vous semble clé dans la réussite d’un projet de transmission ?
Pour être direct, je crois qu’il est d’abord essentiel de baliser par avance… tous les enjeux ou sujets de discorde potentiels ! Et il y en a toujours, et c’est normal et on tente trop souvent de les escamoter. Je vois ainsi encore trop de cédants qui pensent trop vite avoir tout réglé, au nom d’un accord global de principe. On ne partage jamais assez en amont ! La transmission n’est pas juste un moment, une décision, mais bien un processus, qui – comme tel - prend du temps.

Vous militez ainsi pour des approches plus collectives et plus partagées ?
Oui, car trop de dirigeants ont encore de la transmission une vision très individuelle. Comme si c’était un sujet qui ne les concernait qu’eux, leur(s) successeur(s), éventuellement un cerclé très étroit de proches. Or, la transmission, par nature, est toujours un sujet collectif. Qui engage toute une famille, parfois sur plusieurs générations, l’ensemble des équipes, des clients, des partenaires etc. Il faut savoir sortir ainsi de logiques étroites pour mieux respecter l’entreprise dans sa vraie dimension propre.

Et c’est d’autant plus vrai quand il s’agit d’entreprises familiales anciennes ?
En effet, car compte-tenu alors souvent du nombre et de la diversité des actionnaires, mais aussi des histoires, des egos et des rivalités, un accord global sur un projet d’entreprise conçu par le dirigeant seul ou les seuls « usual suspects » de la gouvernance familiale est généralement impossible. A fortiori quand l’actionnariat est réparti entre plusieurs dizaines de frères, de sœurs, de cousins, de neveux, d’ascendants, dans différentes branches de la famille, parfois différents pays etc. Il est donc essentiel alors de fédérer d’abord la famille autour d’un projet et d’une ambition pour l’entreprise, et de chercher ainsi un plan d’accord au-delà des seules questions d’intérêt et de relations individuelles. On peut ainsi concevoir et animer - avec des intervenants extérieurs - de véritables séminaires de travail, de réflexion et d’élaboration collective, par exemple. Chacun devient acteur, les actionnaires décident ensemble, un projet prend forme, et c’est ce projet qui va contribuer à structurer la démarche de transmission, la place de chacun, sa participation etc. Le collectif saisit le moment de la transmission pour revisiter son projet de long terme et le confier, collectivement, à une nouvelle équipe de direction. C’est ainsi l’occasion - souvent très positive et très bien accueillie - de solliciter l’intelligence collective d’une famille… en s’affranchissant des éventuels écueils relationnels issus du passé !

Que conseillez-vous souvent également à vos clients ?
D’assurer la transition entre deux générations par la mise en place d’une gouvernance adaptée. Pour se donner le temps de mûrir le projet en amont, comme de préparer un / des successeur(s) par exemple, ou d’assurer en douceur et pour tous le passage entre anciens et nouveaux. Là encore, il ne s’agit pas de tout faire, tout penser, tout décider seul. Un bon dirigeant est toujours bien accompagné.


Contenu publié en accord avec ©Transmission Lab - Livre blanc "COMMUNIQUER LA TRANSMISSION - petits conseils pour grandes réussites"

Découvrir l'ouvrage
 
Laurent Allard a exercé différentes fonctions financières, commerciales, marketing (en structure publique, entreprise cotée, familiale, fonds d’investissement), a été président d’un holding de l’entreprise familiale jusqu’à sa session et a été le Directeur Général de l’association HEC Alumni pendant 4 ans. Aujourd’hui, il est associé co-gérant de Family & co, une structure de conseil et d’accompagnement dédié aux actionnaires et entreprises familiales.
 

Sur le même thème