Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
04/11/2021
Caroline Gélin 
Transmission 

La transmission d’entreprise : les différentes phases de communication

L’experte en communication interne Caroline Gélin prend la parole sur les différentes phases de communication lors de la transmission d’entreprise.
La communication autour des questions de transmission d’entreprises est en soi un sujet paradoxal. C’est ce qui en fait ici tout l’intérêt… et toute la difficulté bien sûr.

Transmettre une entreprise suppose de communiquer tout en gardant une discrétion et une confidentialité.
Nous allons aborder à travers 6 articles issus de l’ouvrage Transmission Lab, communiquer la transmission – petits conseils pour grandes réussites, ces questions de communication que pose la transmission des entreprises.

Caroline Gélin, experte en communication interne et en transmission, témoigne sur les différentes phases de communication lors d’une transmission d’entreprise.

Pour vous, qu’en est-il de la communication lors des phases de transmission ?
Il s’agit d’un enjeu clé… trop souvent délaissé ! Le dirigeant est généralement concentré en effet sur des questions, techniques, juridiques, financières, éventuellement stratégiques, dans sa relation à son ou ses successeurs, et il en vient souvent à oublier les questions de communication, notamment de communication interne. Après tout, les équipes sont là et elles vont s’adapter ! Or, toutes les parties prenantes de l’entreprise sont pourtant concernées, attendent, espèrent des informations, s’inquiètent si elles n’en ont pas, les inventent au besoin. Faute d’une information claire, positive et vraie, les équipes pourraient ainsi se démobiliser, perdre en productivité, accueillir le repreneur avec méfiance. Et les hommes clés de l’entreprise pourraient être tentés de chercher ailleurs faute de savoir quelle place ils vont pouvoir trouver dans le nouveau projet…

Qu’est-ce qui vous semble ainsi le plus important pour le cédant ?
De laisser en partant la meilleure impression possible ! Pour lui, à titre personnel, comme pour tous ceux qui l’ont accompagné pendant toutes ces années. La sortie doit être vécue par tous comme positive, et constituer un évènement fédérateur, vivant, pas une disparition ou un abandon. Le chemin parcouru doit être célébré, les équipes remerciées, le successeur introduit et valorisé…

A quoi le repreneur devrait-il être particulièrement attentif ?
À bien comprendre la culture de l’entreprise dans laquelle il s’engage, ses valeurs, son vocabulaire. Quel que soit son passé propre, ses envies et ses convictions - et même s’il fait partie de la famille - il ne doit pas oublier en effet que le terrain n’est pas vierge, bien au contraire. Même si elle marque bien sûr une différence, voire un tournant, sa communication doit donc s’ajuster au contexte culturel propre de l’entreprise qu’il dirige désormais, de façon à pouvoir être entendue, appréciée et reçue. A fortiori dans une période critique, où chaque mot doit être pesé.

Qu’en est-il selon vous des entreprises à caractère familial ?
La communication interne y est encore plus importante, car le lien des équipes à l’entreprise est souvent plus fort, l’attachement aux valeurs de la société plus grand, l’engagement associé aussi… comme l’inquiétude face tout ce pourrait venir modifier l’équilibre auquel chacun est attaché ! Il y est donc particulièrement essentiel de rassurer sur une forme de continuité, sinon d’expliquer et de valoriser d’autant plus clairement le nouveau projet…

Et si vous aviez un dernier conseil à donner aux dirigeants qui passent la main ?
J’aimerais leur rappeler que tout est communication, pas seulement les notes ou les discours officiels. Chaque parole, chaque geste, chaque posture, chaque sourire, chaque manière d’être ou de ne pas être là, seul ou avec son successeur, participe à la communication. Tout va être observé, scruté, analysé, souvent avec méfiance. Il importe donc pour le dirigeant d’être attentif aux signaux qu’il envoie, et de s’assurer de la cohérence positive de l’ensemble des messages adressés, formels et informels, écrits et oraux, verbaux et non verbaux.


Contenu publié en accord avec ©Transmission Lab - Livre blanc "COMMUNIQUER LA TRANSMISSION - petits conseils pour grandes réussites"

Découvrir l'ouvrage
 
Caroline Gélin est experte en communication interne lors des transmissions d’entreprises.
Elle permet aux dirigeants de faire de leur arrivée (ou départ) une réussite pour assurer la pérennité des structures, en assurant une communication anticipée et maîtrisée auprès des collaborateurs et de toutes les parties prenantes.
Elle a ainsi développé le Code Com’© qui permet de pratiquer simplement la communication interne dans tout type de structure.
Depuis peu, elle a lancé la première conciergerie de communication où elle accompagne les TPE et PME dans toutes leurs actions au quotidien.
 

Sur le même thème