Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
06/05/2022
André Letowski 
Indicateurs 

La conjoncture favorable freinée par les difficultés d’approvisionnement et de recrutement

Les incertitudes, notamment l’impact de la guerre en Ukraine, freinent la reprise économique, notamment dans les secteurs industrie et BTP.
L’activité au mois de mars s’inscrit en très léger repli dans l’industrie et évolue peu dans le bâtiment. L’amélioration s’est poursuivie dans les services marchands, notamment les services aux particuliers (HCR, location).

♦ Pour le mois d’avril, les anticipations sont à considérer avec précaution pour l’industrie en raison de fortes incertitudes liées aux conséquences de la guerre en Ukraine sur leur activité.
Néanmoins, l’activité continuerait de progresser dans les services ; surtout dans les services aux particuliers et les HCR.

Selon l’Insee (informations rapides N°98 au 21 04 2022), “pour les chefs d’entreprise interrogés en avril 2022, le climat des affaires dans l’industrie manufacturière s’améliore légèrement, après s’être nettement dégradé en mars.”

♦ L’opinion sur la situation des carnets de commandes se situe toujours largement au-dessus de sa moyenne de long terme ; elle tend néanmoins à s’éroder quelque peu dans l’industrie, et plus sensiblement dans le bâtiment, surtout dans le second œuvre.

Mais selon une autre note de l’Insee (Informations rapides N° 99, 21 avril 2022) “les perspectives de demande se dégradent nettement dans l’industrie manufacturière par rapport à janvier 2022…Interrogés sur l’évolution de leur position compétitive, les chefs d’entreprise déclarent qu’elle se dégraderait aussi bien sur le marché national et dans l’Union européenne qu’en dehors de l’Union européenne.

♦ Les difficultés :

Les difficultés d’approvisionnement repartent à la hausse dans l’industrie (60% des entreprises, après 54% en février) et dans le bâtiment (56% des entreprises, après 46% en février). L’augmentation des difficultés d’approvisionnement s’accompagne de hausses des prix des matières premières et des produits finis.

Les difficultés de recrutement sont stables et concernent 51% des entreprises. Le dynamisme du travail temporaire répond en partie aux difficultés de recrutement.

♦ L’impact sur le PIB
“Dans notre précédent point de conjoncture, paru le 13 mars 2022, nous avions estimé le niveau du PIB pour février à 1¾ point au-dessus du niveau d’avant-crise et nous prévoyions 2 points au-dessus du niveau d’avant-crise en mars. L’intégration de nouvelles données …nous amène à estimer que le PIB serait de 1½ point de pourcentage au-dessus de son niveau d’avant-crise. La croissance du PIB pour le premier trimestre 2022 s’établirait autour de 1/4 de point par rapport au trimestre précédent.

Pour en savoir davantage : "Point sur la conjoncture française à début avril 2022", Banque de France, avril 2022

Méthodologie : 8500 entreprises ou établissements interrogés entre le 29 mars et le 5 avril.

 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème