Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
17/05/2022
André Letowski 
Etudes 

53% des salariés du privé ont accès à un dispositif d’intéressement ou d’épargne salariale

Les abondements, hors salaires bénéficient davantage aux salariés en moyenne et grande entreprise et à certaines activités.
En 2020, 52,8% des salariés du secteur privé non agricole (9,483 millions) ont accès à au moins un dispositif de participation, d’intéressement ou d’épargne salariale (Plan d’Épargne Entreprise, ou Plan d’Épargne Retraite Collectif), en hausse de 1,4 point en 2020 après + 0,5 en 2019).

Le PEE reste le dispositif le plus répandu avec 44,3% des salariés couverts en 2020 (+ 0,4 point après + 1,0 point), devant la participation aux résultats de l’entreprise (39,2%, en hausse de + 0,5 point comme en 2019), puis l’intéressement (34,4%, quasi stable par rapport à 2019), le Perco (25,1% et+ 0,6 après + 1,3 point).

Le montant total des primes versées s’élève à 18,6Md€ et sont constituées de la participation et de l’intéressement, le plus souvent versées en 2021, ainsi que de l’abondement sur les PEE et sur les Perco, versé au cours de l’année 2020.

⇒ En termes de tailles d’entreprise,

17,3% des salariés des TPE (390 000 sur 3,399 millions de salariés) ont bénéficié d’au moins un dispositif vs 61,1% des salariés dans des entreprises de plus de 10 salariés (8,906 millions sur 14,571 millions de salariés). Ils ont bénéficié des PEE et des Perco, plus que de l’intéressement ou une participation, mais toujours beaucoup moins que les salariés appartenant à des entreprises d’au moins 100 salariés, notamment ceux appartenant à des entreprises d’au moins 250 salariés.



Par contre les salariés des TPE, bénéficiaires d’au moins un dispositif sont 66,4% à avoir bénéficié d’une prime correspondant à l’abondement de l’employeur aux sommes versées par les salariés vs 80,5% pour les salariés d’entreprises de plus de 10 salariés.

⇒ En termes de secteurs d’activité

3 secteurs sont les plus porteurs : les activités financières et d’assurance, les transports et l’informatique-communication ; alors que 4 autres le sont beaucoup moins : la construction, les HCR, la santé et l’éducation et les services aux particuliers. Ce sont aussi des secteurs ou la TPE est très présente.



En forme de synthèse,
le tableau ci-après récapitule le nombre des bénéficiaires, les montants versés et les montants moyens distribués :

Pour en savoir davantage : "Participation, intéressement et épargne salariale en 2020 : baisse des primes dans le contexte de crise sanitaire, forte diffusion des dispositifs dans les TPE", Dares Résultats N° 19, avril 2022

Source : le suivi statistique de la participation, de l’intéressement et de l’épargne salariale repose principalement sur 2 enquêtes du dispositif d’observation de l’activité et des conditions d’emploi de la main-d’œuvre (Acemo) réalisées par la Dares : l’enquête sur la participation, l’intéressement et l’épargne d’entreprise (Pipa, adressé par voie postale à environ 19 100 entreprises employant 10 salariés ou plus, dont 13 000 répondants) et l’enquête sur les très petites entreprises (TPE, adressé à 60 000 entreprises, dont 25 000 répondants).



 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème