Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
06/06/2022
André Letowski 
Emploi 

3,5 millions de salariés dans les TPE

Au 31 décembre 2020, les TPE (1,2 million) emploient 3,5 millions de salariés (hors intérimaires et stagiaires), soit 18,6% de l’emploi salarié privé (hors agriculture, particuliers employeurs).

⇒ L’importance des salariés selon les tailles des TPE

38% n’emploient qu’un seul salarié, 20% 2 salariés, 27% 3 à 5 et 14% 6-9 salariés ; mais 73% des salariés sont dans des TPE de 3 à 9 salariés.

Entre fin décembre 2019 et fin décembre 2020, l’emploi augmente légèrement.

En termes de taille d’entreprise, les femmes sont 55% des salariés dans les TPE avec 1 salarié, 50% dans celles de 2 salariés, 46% dans les 3-5 salariés et 43% dans les 6-9 salariés ; c’est davantage le fait des activités de services.


Les activités avec un seul salarié sont surtout localisées dans les services de type “intellectuels”, exigeant un niveau de diplôme élevé.

⇒ Sous le régime des CCD, du temps partiel et des emplois aidés

♦ 510 000 salariés (14,8% des salariés des TPE) sont en CDD, mais seulement 9% hors apprentis, une part en légère diminution depuis 2018 (10,3 hors apprentis). C’est le fait de 28% des TPE (340 000 entreprises). Noter qu’au sein de la totalité des CDD, 48% sont des contrats aidés (largement l’alternance).

Le recours aux CDD est un peu moins fréquent dans les entreprises avec un salarié (12,9% vs 14,3 pour les 6-9 salariés et 15,5 à 15,8 pour 2 à 5 salariés). Il est nettement plus fréquent pour les temps partiels (40% vs 31,5 pour les 2 salariés, 25% pour les 3-5 salariés et 20% pour les 6-9 salariés).

♦ Enfin, 85% sont en CDI.

Parmi les salariés en CDD ou CDI, hors apprentis, 27,8% sont à temps partiel (moins qu’en 2018, 28,9), et 1,1% en emploi aidé (vs 1,8 en 2018) ; si l’on intègre l’alternance dans les emplois aidés, ils sont 7,7% (6,1 en 2018) du fait de la forte hausse des contrats d’apprentissage.

♦ 7,7% des salariés sont bénéficiaires d’un emploi (6,2% en 2019) ; cette hausse s’explique notamment par un plus grand recours à l’apprentissage avec en 2020, 6,7% des emplois (233 000 salariés), contre 4,7% fin 2019 (169 000 salariés).

Les dispositifs de formation en alternance sont les principaux emplois aidés mobilisés, avec 87% pour l’apprentissage (après 77% en 2019) et 8,3% pour les contrats de professionnalisation (15,9% en 2019)

Les emplois aidés sont un peu plus répandus dans les TPE de l’industrie (10,3% des salariés en emploi aidé) que dans la construction (8,1%) et le tertiaire (7,3%).

⇒ Les femmes

Hors alternance, elles sont 46,7% des salariés (un peu plus que dans l’ensemble des entreprises du secteur privé, 45,5 %). 40,3% sont à temps partiel vs 16,6 pour les hommes. 1,3% sont en emploi aidé vs 0,8 pour les hommes.

Si l’on intègre l’alternance, les femmes sont 38% à temps partiel (hommes, 15,4), 14% en CDD (vs 15,5 les hommes) et 6,9% en emploi aidé (vs 8,3 les hommes). L’alternance constitue l’élément essentiel des emplois aidés.

⇒ Dans les activités

Au 31 décembre 2020, les femmes représentent 46,7% des salariés (47,3% en 2019). Elles sont très majoritaires dans le secteur de l’enseignement, de la santé, les activités financières et assurance (68,5%), immobilières (63,3%), les services aux particuliers et les activités récréative (65,1%).

Dans le tertiaire, les entreprises comptant un seul salarié sont particulièrement implantées dans les activités immobilières, ainsi que dans l’enseignement, la santé.

⇒ Les temps de travail

La durée du travail est en moyenne de 36,1 heures, et stable par rapport à 2018 et 2019 ; elle est du même ordre que celle des entreprises de 10 à 19 salariés (36,2 heures) et de 20 à 49 salariés (36 heures); elle est supérieure de 30 minutes à celle des entreprises plus importantes en taille.

Pour ceux à temps complet, 74% font moins de 36 heures hebdomadaires, 23% entre 36 et 39 heures et 3% 40 heures et plus. 70% des hommes font moins de 36 heures vs 81% des femmes.

Pour ceux à temps partiel, 42% travaillent moins de 16 heures, 36% 24 heures ou plus ; les temps pour les femmes et les hommes sont proches.

Pour en savoir davantage : "L’emploi dans les très petites entreprises fin 2020 : forte hausse des contrats d’apprentissage", Dares Résultats N°24, mai 2022

Méthodologie : les données sont issues de l’enquête Acemo-TPE, puis de la Déclaration Sociale Nominative (DSN). Le terme de très petites entreprises (TPE) renvoie à la taille de l’entreprise au sens de l’unité légale, et non aux entreprises au sens de la loi de modernisation de l’économie de 2008 (LME).



 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème