Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
12/10/2022
André Letowski 
Indicateurs 

En termes de tourisme, les étrangers ont fait leur retour cet été

Sur une année glissante, la France conserve son leadership avec une part de marché représentant 17,1 % des recettes internationales au sein de l’UE.
♦ Les clientèles étrangères ont effectué cet été leur grand retour : avec 7,5Md€ de recettes internationales perçues sur le mois de juillet, les niveaux de 2019 sont en passe d’être rattrapés (seulement -2,3 % d’écart).

Les États-Unis (+45 %) portés par une parité euro-dollar favorable, la Belgique, la Suisse, les Pays-Bas et l’Italie ont dépassé leurs niveaux de 2019 ; à l’inverse, les clientèles asiatiques restent les grandes absentes (-78 % pour la Chine, -60 % pour le Japon).

♦ L’été 2022 a vu également le rétablissement des flux aériens qui ont favorisé les arrivées internationales et les départs des Français. En août 2022, les flux étaient encore inférieurs aux arrivées de 2019 (-28,8 %), principalement en raison de l’absence des visiteurs asiatiques. Certains marchés ont affiché de très belles performances en termes d’arrivées, notamment le Danemark (+10,8 %), le Canada (+9,7 %), l’Espagne (+11,3 %) ou l’Italie (+27 %).

♦ Le retour des touristes internationaux a profité à l’ensemble de la filière hébergement : l’hôtellerie (-1,4 point seulement par rapport à 2019), que du prix moyen (+22,7 %).

Sur les flux domestiques, le volume de nuitées a approché les niveaux de 2019 (-1,1 %), mais apparaît en retrait par rapport à 2021 (-9,6 %), année record pour le tourisme domestique.

Le baromètre national de l’Hôtellerie de Plein Air, a confirmé ces tendances : un été supérieur à l’année 2021 (+7 %), et probablement à celui de 2019, avec un fort retour des étrangers (+44 %), dont les Britanniques, et un léger tassement des nuitées domestiques (-4 %).

Et après ? Les perspectives d’arrivées aériennes continuent leur rétablissement (mais encore -22,4 % de réservations par rapport à 2019 pour les 3 prochains mois), portées par les marchés nordiques et d’Amérique du Nord notamment. Dans le champ du locatif, les prévisions automnales sont mitigées en termes de taux d’occupation (-7,4 points en taux d’occupation prévisionnel sur octobre et novembre).

Mais l’explosion des tarifs énergétiques va jouer sur la rentabilité et les coûts des exploitants.

♦ Sur une année glissante, la France conserve son leadership avec une part de marché représentant 17,1 % des recettes internationales au sein de l’UE, mais elle perd cette position au profit de l’Espagne depuis février 2022, qui profite à nouveau des mobilités aériennes low-cost en provenance du Royaume-Uni, de l’Allemagne, et de Scandinavie. L’Italie est également dans une trajectoire de rebond dynamique.

♦ Les dépenses des Français à l’étranger se redressent également, mais plus lentement. Le poste Voyages contribue à nouveau positivement à la Balance des paiements. Le solde atteint 8,9 Md€ à fin juillet2022, en hausse significative de 7,2 Md€ par rapport à le même période de 2021.

Pour en savoir davantage : "NOTE DE CONJONCTURE DE L’ÉCONOMIE TOURISTIQUE", Atout France, septembre 2022

Méthodologie : un ensemble de sources : Atout France, Banque de France, Oxford Economics, Eurostat, Kantar, MKG…

 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème