Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
15/10/2022
André Letowski 
Finance 

Les femmes et l’argent

Les femmes sont plutôt au fait en ce qui concerne l’argent au quotidien, et sans doute plus à l’aise que dans le passé.

⇒ Les femmes connaissent plutôt bien leurs revenus, et consultent leur compte bancaire au moins une fois la semaine.

91 % (dont tout à fait 52 %) connaissent le montant de leurs revenus globaux (de 40 à 60 % des plus jeunes aux plus âgées) ; entre 52 et 57 % les diplômées d’au moins un CAP (41 % les sans diplômes) ; de 46 à 71 %, des moins aisées (moins de 900€) au plus aisées (au moins 2 500€) ; et en phase intermédiaire, 54 à 60 % pour celles dont le revenu est compris entre 900€ et 2 500€.

♦ 85 % (dont 47 tout à fait) connaissent leur épargne et leurs placements financiers.

♦ 85 % (dont 38 tout à fait) connaissent leurs dépenses totales mensuelles ; entre 31 et 40 % connaissent très bien le montant des dépenses (en hausse au fil de l’âge) ; entre 38 et 41 %, peu de différences selon leurs revenus.

♦ 33 % consultent chaque jour leur compte bancaire pour connaître le solde de leurs comptes, 32 % pour suivre les opérations (dépenses, rentrées d’argent) ; elles le font à 3 9% dans l’un et l’autre cas au moins une fois par semaine.

⇒ Elles en parlent

♦ 92 % (dont 32 souvent et 16% rarement ou jamais) parlent d’argent avec leur conjoint, à propos des salaires, dépenses, placements. Noter que 50% ont un revenu moins élevé que leur conjoint, mais aussi que 31% ont un revenu plus élevé (pour 88% de l’ensemble des répondants avoir un revenu plus élevé n’occasionnerait pas de tension au sein du couple). 19% ont un même revenu.
Et puis 70% des femmes affirment s’occuper principalement des aspects budgétaires et financiers du foyer.

♦ 79% (dont 18 souvent et 43 rarement ou jamais) en parlent avec leurs enfants à propos de leur salaire, niveau de vie, argent de poche, et transmission.
76% (dont 15 souvent et 49 rarement ou jamais) en parlent avec leurs parents (argent, patrimoine, succession).

♦ 80% (dont 12% souvent, 50% rarement ou jamais) en parlent avec leur entourage amical à propos de leur salaire, niveau de vie, ou patrimoine.

⇒ Que feraient-elles en cas de réception d’une importante somme d’argent ?

♦ La placer : sur un compte d’épargne (40 % toutes citations et en premier 27, bien plus les 18-34 ans avec 51-61 % toutes citations), dans un placement immobilier (24 % et 11), en direction d’un plan épargne retraite ou d’une assurance vie (13 % et 6),

♦ L’utiliser pour le foyer (36 % et 18, bien plus les plus de 35 ans 37-41 %), pour rembourser les crédits en cours (23 % et 14),

♦ Faire un don à la famille, à des proches, à des associations (25 % et 11, bien plus les 65 ans et plus avec 51 %, voire les 50-64 ans avec 24 % vs 8-13% les autres âges),

♦ Des dépenses pour soi, dans des choses utiles (11 % et 3), ou des achats plaisir (8 % et 2), et investir dans un projet de création d’entreprise (4 % et 1),

♦ Investir en achetant des actions ou des Sicav (5 % et 2), voire de la cryptomonnaie (1 %).

⇒ Mieux comprendre les questions financières

♦ La moitié des femmes disent être moins bien armées que les hommes pour demander une augmentation, pour négocier leur salaire lors d’un entretien d’embauche, pour obtenir une promotion, mais 20 % se disent tout à fait bien armées dans ces 3 situations.

♦ 31 % (dont 7 très) sont intéressées par des formations pour comprendre les sujets financiers, pour gérer mieux son argent (modules d’éducation financière pour apprendre à placer son argent, faire son bilan, se fixer des objectifs de dépenses / de revenus, optimiser son épargne, comment se constituer un patrimoine…), notamment la moitié des moins de 35 ans.

♦ Les femmes se donnent une note de 7,4 sur 10 sur leur capacité à bien gérer leur argent.

⇒ Quelles perceptions ont-elles de l’argent ?

♦ Pour 64 %, le terme argent suggère des émotions positives : liberté (30 %), avenir (21 %), plaisir (13 %, mais 28 % le souhaiterait dans l’avenir) ; avec l’âge le ressenti positif est plus fort (74 % les 65 ans et plus, 65 le 50-64 ans et 57-58 les autres âges) ; plus les revenus sont élevés, plus le ressenti est positif (de 50 % pour de revenus inférieurs à 1 300€ à 68 % pour des revenus de 1 300 à 1 900€ puis 76 et 86 % pour les revenus plus élevés). Les dirigeants d’entreprise ont les scores les plus élevés (72 %) face aux salariés (60 %) et bien sûr aussi les propriétaires (70 % vs 53 les locataires).

♦ Pour 36 % le ressenti est négatif : angoisse (21 %), contraintes (12 %), sujet de conflit (3 %).

Pour en savoir davantage : "Enquête sur le rapport des femmes à l’argent", Ifop pour Bayard, septembre 2022

Méthodologie : échantillon national de 1001 femmes âgées de 18 ans et plus, interrogées par questionnaire auto-administré en ligne du 7 au 13 juin 2022. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.

 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème