Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
31/01/2023
André Letowski 
Etudes 

1,071 million d’immatriculations en créations d’entreprise en 2022

C’est 2 % de plus qu’en 2021 et moins qu’entre 2020 et 2021 (+16,7 %) et qu’entre 2019 et 2020 (+4,1 %). Il faut noter le décrochage de certaines activités dans la durée, alors que d’autres progressent au fil du temps.

Les créations d’entreprise sont 1 071 481 en 2022

Parmi elles, 61,3 % l’ont été sous la forme de microentrepreneurs, 27,4 % en société (à gérance majoritaire ou minoritaire) et 11,4 % en entreprise individuelle autre (notamment pour les professions imposant ce type de forme, telles les professions libérales règlementées).

Rappelons aussi que selon l’Urssaf, les microentrepreneurs à fin 2021 ne produisent des recettes que pour 58 % d’entre elles, ce qui conduit à chiffrer les créations « actives » au nombre de 796 000.

Si les sociétés et les microentreprises ont progressé de façon proche entre 2019 (année de référence) et 2022 (+31,2 et +31,6 %), les sociétés ont connu de plus fortes hausses entre 2020 et 2021 (+24,6 % vs +16,5 pour les microentreprises) et plus modestement entre 2021 et 2022 (+4,6 % vs +2,8).

Quelle évolution les microentreprises ont elles connu au sein des différentes activités ?

4 activités regroupent les 2/3 des microentreprises créées en 2022 : les services aux entreprises (29 %), les services aux particuliers (15 %), le commerce (12 %) et les transports (dont livraisons à domicile, avec 10 %).

Certaines activités ont un taux très élevé de microentreprises telles les transports (82 %), les services aux particuliers (78,5 %), l’informatique-communication (70,5 %), alors que d’autres ont un très faible taux telles les activités financières (11 %), les activités immobilières (37,5 %) et les HCR (38 %).

Noter que la plupart des activités ont connu une légère hausse du poids de microentreprises au regard de 2019, sauf l'”industrie”, les activités financières et les HCR.

En 2022, comparé à 2021, 2 activités ont connu une forte progression ; les services aux entreprises (+22 %) et les services aux particuliers (+18,4 %), alors que d’autres ont connu une nette baisse telles les transports (-38 %), les HCR (-19 %).

2022 comparé à 2019 (année de référence avant la Covid), on retrouve plutôt les mêmes activités en progression : services aux entreprises et informatique-communication, services aux particuliers et “industrie” (dont on connait mal les activités concernées), et celles en faible progression ou régression (commerce, HCR, transports, HCR et activités financières).


Quelle évolution les entreprises « classiques » ont-elles connu au sein des différentes activités ?

4 activités comptent pour 60 % des entreprises classiques : les services aux entreprises (20%), le commerce (18 %), la construction (11 %) et la santé-éducation (11 %).

En 2022 comparé à 2021, 4 activités manifestent une progression favorable, face à une moyenne de 4,8 %, les services aux particuliers (14 %), les services aux entreprises (9 %), les activités financières (7 % chacune) et les HCR (6 %, à noter cette reprise post crise sanitaire) ; par contre le commerce chute de 21 % et les transports de 10 %.

2022, comparé à 2019, montre les mêmes tendances décrites pour l’évolution 2021/2022.


Pour résumer et visualiser les évolutions globales par activités :




Source : analyse chiffres bruts création d'entreprise selon les données Insee, analyse André Letowski


 
André Letowski est expert en entrepreneuriat, en petites et très petites entreprises. Il publie une note mensuelle regroupant une sélection brute ou retravaillée et commentée des corpus statistiques français, des enquêtes et publications concernant le domaine des TPE, PE et PME.




Sur le même thème