En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisations. En savoir plus.
Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
20/12/2018
Louis-Serge Real Del Sarte 
Ailleurs 

Entrepreneurs : Comment gérer vos réseaux sociaux pendant les vacances ?

La seule présence de votre mobile en vacances ancrera l’illusion de réellement décrocher.
Devenu l’outil indispensable pour la majorité des français en congés au regard de toutes ses fonctionnalités, le mobile est classé deuxième objet le plus important à emporter après la brosse à dents et devant les lunettes de soleil. Ces congés payés sont pourtant un temps consacré au repos pendant lequel les salariés n’ont pas à fournir une prestation de travail. Lorsque l’on sait que 98 % des vacanciers partent avec leur mobile… En l’absence d’un futur patch digital, la question mérite d’être posée : comment à la fois déconnecter et gérer ses réseaux sociaux ?

Peut-on rester joignable pendant les vacances et guérir de son addiction au mobile ?

Avec l’obsolescence programmée, qui nécessite de changer de mobile tous les deux ans, il faudrait partir en choisissant parmi l’un de ses vieux téléphones. Difficile à mettre en pratique, car cela nécessiterait une carte SIM compatible, dont les formats ne cessent de se réduire. Et adieu l’appel vidéo ou le WhatsApp qui requièrent les évolutions récentes. L’été, le temps consacré à la télévision diminue et l’utilisation du mobile augmente. En l’absence d’ADSL sur le lieu de congés, le téléphone portable peut même servir de modem pour toute la famille. Tous les réseaux sociaux ont depuis longtemps intégrés l’enjeu du mobile avec la présence d’une application dédiée. Les plus récents comme Shapr et Snapchat ont fait le pari du tout mobile car, depuis peu, le nombre de mobinautes dépasse bien celui des internautes.
Le mobile sert à tout aujourd’hui : météo, géolocalisation, photographie, vidéos de souvenirs, réservation, boussole, GPS, et même… à téléphoner. Faut-il cesser de lire et publier en congés ? Ne plus fêter les anniversaires, ou montrer que l’on passe du bon temps en famille ? En résumé la question est : peut-on s’en passer et faut-il continuer à publier ? La réponse diffère selon que l’on se place du côté du salarié, de l’utilisateur ou bien du côté de l’entreprise comme dirigeant ou acteur de la gestion des espaces sociaux.

Personal Branding : rien de plus facile que de laisser ses espaces en jachère !

Tout dépend de votre maturité digitale, de votre utilisation quotidienne durant l’année et de vos besoins. Nouveau canal / support de communication, le nombre d’annonces sur les réseaux sociaux se multiplient. En recherche d’emploi ou juste à l’écoute du marché, un chasseur de tête pourra-t-il vous pardonner le temps de réponse à votre retour ? Dans ce cas précis, le téléchargement en amont de l’application mobile gratuite « Linkedin jobs Search », distincte de l’appli du réseau social qui l’a développée, sera bénéfique pour ne rien manquer en termes d’opportunités. Une fois rentré les mots clés des postes convoités par vos soins, vous pouvez recevoir des alertes, ou vous rendre sur l’Appli qui vous désigne les nouvelles annonces reçues. Pour la plupart d’entre elles, un choix possible de « Candidature simplifiée » autorise à y répondre en deux clics sur les cases Postuler puis Envoyer la candidature. Très pratique, LinkedIn envoie automatiquement votre profil au recruteur qui vous contactera par la suite s’il souhaite en savoir plus ou obtenir votre CV complet pour le présenter en interne.
Si vous pensez que les réseaux sociaux sont un atout pour votre visibilité et votre positionnement professionnel, maintenir une présence active en Personal branding devient un facteur clé. Deux options, soit vous pouvez le faire vous-même sans pénaliser votre temps personnel, soit vous ne souhaitez pas vous en occuper. Dans ce dernier cas, transférer la gestion de vos espaces à un professionnel peut devenir une option intéressante pour vous.

Comment préserver son entourage en vacances sans ne rien manquer ?

Consultant ou salarié, les vacances se poursuivent, c’est le moment de se relaxer. Les vacances sans vos mails peuvent être un facteur de stress avec le sentiment d’être mis à l’écart. Résigné à les consulter et à suivre vos espaces sociaux sur le mobile, dont vous ne pouvez au final vous défaire, il vous faudra apprendre à écarter les sollicitations, ne pas subir et répondre dans l’immédiateté, trier les requêtes et définir des plages de consultation pour y répondre. D’autant plus que, beaucoup de messages reçus sur les réseaux sociaux seront des sollicitations, des spams, des avis et ou des requêtes rapidement obsolètes.
Les cimetières sont remplis de gens indispensables. Une demi-heure par jour entièrement consacrée à lire et répondre pour assurer une permanence semble raisonnable. Hiérarchiser ses messages est la clé pour vérifier que le monde tourne sans vous. Grignoter du temps pour ne pas perdre le fil à votre retour peut se comprendre. Prendre connaissance de ses messages sur les réseaux sociaux n’oblige pas à les traiter. Les émoticônes comme le pouce levé (Like) offrent un gain de temps et permettent de répondre avec humour pour confirmer la bonne réception du message. Pour le Personal Branding, chacun sa recette. Et si les news que vous preniez l’habitude de lire sur les réseaux sociaux ne sont plus disponibles ? Quelle image donnera une entreprise dont la page Twitter s’est mise en congés sans prévenir faute de social media manager au bureau ?

Branding de marque : c’est plus compliqué de faire une pause !

Un beau visuel de sapin de Noël, qui vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année, permet de prévenir sa communauté du choix d’une absence.
Toutefois, pour les départements RH ou marketing en charge de ces espaces sociaux, une veille reste nécessaire pour juguler les commentaires indélicats ou apporter une réponse à celui qui attend des explications en tant que client. Faut-il le rappeler ? Tout le monde ne part pas en congés ! Une page ne peut être laissée à l’abandon durant vos vacances avec le fractionnement des congés plus courts, vous êtes sûrs de pénaliser des abonnés. Vous pourrez automatiser vos publications avec certains outils. Mieux vaut être présent pour suivre les réactions, et éviter tout sujet polémique car, à moins de vous y être bien préparé, une sortie de crise en cette période est encore plus dure à gérer. Si vous décidez de faire une pause, votre public abonné ne l’entend pas de cette oreille, ni vos concurrents…
Vous êtes en charge des espaces sociaux de l’entreprise et avez programmé le voyage exotique de vos rêves dans un lieu sans connexion possible ? Choisissez de déléguer ce travail à un prestataire externe. Dans tous les cas, la communication doit rester neutre et non signée. Si vous êtes connu, ne donnez pas votre place à un tiers sans prévenir votre public. Votre réservoir d’écoute ne calera pas ses congés sur les vôtres et restera en attente. Il est judicieux et fortement recommandé de poursuivre les publications durant cette période. Le ton peut-être plus léger, avec des gifs animés, plus de visuels et de vidéos, en évitant les diatribes administratives vite zappées par le vacancier.
Les réseaux sociaux construisent des applications mobiles aux fonctionnalités plus réduites que celles disponibles sur l’ordinateur. Vous ne pourrez consulter vos statistiques Twitter lors d’un repas de famille. En dehors du résumé chiffré de vos statistiques, Twitter ne fait pas la différence entre les tweets et retweets pour votre compteur et les distinguera uniquement depuis votre ordinateur. Faute de budget, reprendre les meilleures publications de l’année, en termes de scores, permet de palier à l’absence totale de publication et montrer un semblant d’activité. L’arrêt de publication pour un temps donné entache vos statistiques et ouvre la porte à vos concurrents qui poursuivent. L’actualité, elle, ne cesse d’évoluer en période de fin d’année.

Vous avez choisi l’option de gérer les publications sur le lieu de vacances ?

Sur un plan purement technique, il est plus difficile de gérer les espaces sociaux de l’entreprise depuis un mobile. N’oubliez pas votre ordinateur, les rallonges et prises multiples et surtout d’appeler votre opérateur mobile avant le départ pour vérifier la compatibilité de votre forfait pour l’étranger et ainsi éviter de très mauvaises surprises. Tenez compte du décalage horaire pour éviter de publier en fin de matinée lorsque votre communauté dort encore à poing fermé. Vous pourrez créer de beaux souvenirs pour vous et vos proches : celui de squatter seul au côté du gardien de nuit, le magnifique hall d’hôtel du Palace 5 étoiles, en l’absence d’un Wifi rarement correct ou saturé dans la chambre.
Petite astuce pour ne pas déranger la petite famille dans la chambre familiale ou le bungalow, vous serez séduit par la fonctionnalité du réglage Twitter en mode nuit dont le chemin est de cliquer sur réglage et confidentialité puis sur affichage et son et de passer en mode nuit.
Rien ne vous empêche de retweeter la page de la Fondation MMA des Entrepreneurs du Futur (@MMA_initiatives) et partager les sympathiques publications munies de visuels attrayants de vos propres contacts sous réserve d’une adéquation avec votre ligne éditoriale car sur Twitter, les retweets font illusion.
 

Louis-Serge Real Del Sarte est coach, consultant en réseaux sociaux, formateur et président Fondateur Associé de YLFLY.

Il est l'expert digital de la Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur.


Sur le même thème