Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
24/06/2022
Rédaction 
Business 

Les "centaures", les nouvelles start-up à surveiller

Ces entreprises dont le revenu annuel récurrent dépasse les 100 millions de dollars sont de plus en plus surveillées par les investisseurs.
Dans son dernier rapport annuel sur le cloud, la firme d'investissement Bessemer Venture Partners (BVP) indique que l'utilisation de l'ARR (revenus annuels récurrents) est désormais son principal critère pour juger de la valeur des start-up du logiciel.

Les firmes technologiques les plus prometteuses dans le monde selon ce nouveau critère sont appelées « centaures » : un terme qui désigne les start-up qui atteignent les 100 millions d’ARR.

Le revenu annuel récurrent plus sécurisant pour les investisseurs

Les « licornes » sont des entreprises non cotées valorisées à un milliard de dollars. Le statut met donc avant tout en avant l’intérêt des investisseurs pour l’entreprise et ne tient pas compte du chiffre d’affaires et de la rentabilité de l’activité.

A l’inverse, le statut de « centaure », en mettant en avant l’ARR – à savoir une partie du chiffre d'affaires qui revient chaque année - indique une bonne adéquation produit-marché, une stratégie de mise sur le marché évolutive et une clientèle nombreuse. Les « centaures » ont un niveau de revenu élevé, un stade de maturité avancé et sont donc plus sécurisantes pour les investisseurs.

Le nombre de licornes et de centaures en augmentation

Au premier trimestre 2022, il existait plus de 1 000 licornes dans le monde dont plus de la moitié ont obtenu le statut en 2021. En France, elles seraient environ 27.

Si le nombre de centaures est plus difficile à estimer, peu de start-up communiquant sur leur ARR, il en existerait 150, dont 60 ont vu le jour en 2021.
Sur le même thème