Fondation d'entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur
 
 
 
30/07/2022
Rédaction 
Gestion 

Extension des aides pour l’embauche des demandeurs d’emploi

Les entreprises qui embauchent des demandeurs d’emploi de longue durée pourront bénéficier d’une aide jusqu’au 31 décembre 2022.
Le Gouvernement vient de prolonger la prime accordée aux entreprises qui embauchent des demandeurs d’emploi de longue durée. Mise en place suite à l'épidémie de Covid-19, cette aide financière, qui devait prendre fin le 30 juin dernier, est finalement prolongée jusqu’au 31 décembre 2022.

Pour rappel, les aides financières pour l’embauche de jeunes de moins de 30 ans dans le cadre de contrats d’apprentissage ou de professionnalisation avaient déjà bénéficié d’une extension similaire.

Une aide pour favoriser l’insertion professionnelle des chômeurs de longue durée

Cette aide consiste en une prime de 8 000 euros pour les employeurs qui signent un contrat de professionnalisation avec un demandeur d’emploi de longue durée de 30 ans et plus, au titre de la première année de ce contrat.

Afin de pouvoir être éligible à cette aide, le contrat doit bénéficier à un chômeur de longue durée (demandeur d’emploi de catégorie A ou B, inscrit à Pôle emploi pendant au moins 12 mois au cours des 15 derniers mois).

Le contrat de professionnalisation doit également s’inscrire dans le cadre de :
  • la préparation d’un diplôme allant du CAP au master,
  • l’obtention d’un certificat de qualification professionnelle de branche ou interbranche,
  • l’acquisition de compétences définies par l’employeur et l’opérateur de compétences (OPCO).
Depuis le 1er juillet, le versement de l’aide est également ouvert aux contrats de professionnalisation conclus à l’issue d’une préparation opérationnelle à l’emploi individuelle (POEI) ou d’une action de formation préalable au recrutement (AFPR).

Une démarche simple pour bénéficier de cette aide

Pour bénéficier de cette aide financière, les entreprises doivent simplement transmettre le contrat de professionnalisation à leur opérateur de compétences (OPCO) dans les 5 jours suivant le début de son exécution.
Sur le même thème